Le Retour Aux Sources Gagnant De Syssi Mananga


Elle est de celles à qui l'on ne veut coller aucune étiquette, tant son univers artistique est mouvant, en constante évolution et presque inclassable. Elle fait une musique à son image, mélange de plusieurs courant, métissage enrichissant de sonorités venu des quatre coins du globe pour servir sa majestueuse voix. Elle a été mon coup de coeur lors de l'édition 2013 du FESPAM au Congo Brazzaville, je vous invite à écouter attentivement, et à découvrir miss Syssi Mananga. Enjoy !!! 
Young Gifted and Black
Styling et accessoires par Ananine
Qui est Syssi Mananga ? 
Je suis auteur-compositeur et interprète de musique de style Afro-soul. C’est un mélange de rumba, jazz, reggae et pop. Lauréate du concours Couleurs Talent de Rfi en 2012 et d’un Tam-Tam d’or en 2013, j’ai sorti en 2013 un album « Retour aux Sources » qui comprend 10 titres chantés en lingala, lari, français, anglais et espagnol. Je suis aussi une épouse, une maman de 2 enfants et la fondatrice du projet « Artistes en Herbe » qui procure des cours de musique aux enfants d’orphelinats au Congo. Depuis un an je suis basée à Abidjan qui a été un tremplin pour beaucoup d'artistes et il faut dire que la Cote d’Ivoire m’a très bien accueillie. 
 Peux tu nous raconter ton parcours musical, des clubs de jazz new yorkais à la parution de Retour Aux Sources ? 
Aussi loin que je m’en rappelle, j’ai toujours aimé chanter. A 12 ans, j’ai rejoint la chorale de l’église. Mes premiers pas sur scène, je les ai faits à Bologne, en Italie, ou j’étais étudiante en droit. Là-bas, j’ai répondu à une annonce postée sur les murs de la fac. Un pianiste de jazz cherchait une chanteuse pour commencer un duo. Je me suis présentée à l’audition, et ça a tout de suite cliqué entre nous. Nous avons donné régulièrement des petits spectacles dans les restaurants et piano bars de Bologne. Apres l’Italie, je suis allée à Washingon DC, aux USA, toujours grâce a une bourse d’études. Là-bas, j’ai rapidement intégré 2 groupes de jazz. Nous nous produisions dans les restaurants et bars hips de la capitale américaine. Je reprenais les standards du jazz d’Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Nina Simone et bien d’autres. Cette expérience dans le monde du jazz m’a énormément appris en termes d’attitude scénique, d’improvisation, de complicité avec les musiciens et de connexion avec le public. Cela a aussi inspiré ma musique! Meme si j’adorais le jazz, je ne faisais qu’interpréter les chansons des autres. J’ai voulu retourner au Congo pour composer ma propre musique avec des musiciens congolais, qui sont parmi les meilleurs au monde. De retour au Congo en 2011, j’ai pris le temps de m’écouter, de me découvrir, de créer. L’inspiration a coulé de source si on peut dire, et j’ai commencé à écrire mes propres chansons. Rapidement l’album Retour aux Sources a vu le jour pour sortir en 2013. 
YGB
 Le monde artistique Africain et mondial t'a réellement découverte grâce a Retour aux Sources paru en 2013 comment et en combien de temps a-t-il été conçu ? 
L’album retour aux sources a été conçu en 2011-2012, je me suis laissé inspirer par ma présence à Brazzaville et toutes les expériences, rencontres et émotions qui ont jalonne cette année particulière de « Retour Aux Sources ». On a beaucoup travaillé les arrangements avec mes musiciens, il y a beaucoup de *bolingo et de recherche dans chacune des chansons. L’enregistrement en studio s’est fait en 4 jours, en 100% live ! 
Young Gifted and Black
Styling et accessoires par Ananine

Tu as été laureate du prix découverte RFI en 2012 avec le titre Tala Ngai, puis l'année suivante tu as remporté le tam tam d'or (l'équivalent des victoires de la musique au Congo Brazzaville). Quel impact ont eu ces récompenses sur ta jeune carrière? 
Cela m’a apporté une certaine notoriété mais surtout une crédibilité en tant qu'artiste sur la scene africaine et au de la. J’ai ressenti la joie, la fierté, la gratitude, la détermination de continuer à travailler. On m’avait dit qu’il me serait impossible de produire un album de qualité au Congo. Ces victoires confirment que ces détracteurs avaient tort et, qu’avec du travail et de la volonté (et du talent bien sur), il est possible de faire un produit de qualité internationale sans aller à l’étranger. Je suis fière de dire que l’album « Retour aux sources » est 100% made in Congo : la composition, l’arrangement, l’enregistrement, le mixage, le mastering, les photos, l’infographie, TOUT a été fait ici, par des gens d’ici. Grace à ces prix, j’ai pu faire le FESPAM en 2013, mes clips sont passés sur TRACE TV, TV5 Monde et mon album est entré dans la playlist de grandes radios comme RFI et Africa No1. Malheureusement, tous ces succès ne m’ont pas encore permis de croiser la route d’un bon manager et Syssi Mananga s’auto-manage ce qui est parfois compliqué car un artiste ne peut facilement gérer a la fois le côté artistique et le côté business.  
Bien que très dansant, les sujets abordés sur retour aux sources ne sont jamais léger, on y croise l'histoire d'un enfant soldat, la ferveur d'une foule avide de liberté dans Tala Ngai, la fierté de ses origines et de sa différence dans Africa. As-tu voulu à travers cet opus marquer toute ta résistance, dévoiler ton âme de militante ? 
En général  je puise mon inspiration dans des thèmes forts qui m’émeuvent ou me révoltent. J’utilise la musique comme un moyen de faire passer un message, partager une leçon de vie ou une experience personnelle, voire éduquer. Je crois fermement que le rôle premier de l’artiste est d’abord d’éveiller les consciences, et toucher le cœur des gens ; tout l’aspect divertissement vient après. 
YGB
A l'écoute de l'album on a l'impression de parcourir ton journal intime mis en musique, notamment avec le titre Mawa qui aborde le theme très triste de la mort, ou encore Ndjele qui parle lui aussi du départ contraint sous d'autres cieux. Etait-ce ton exutoire ? ta façon à toi de redonner vie à des êtres et à des événements passé ? 
OUi c’est une très bonne manière de voir et d’écouter l’album. C’est effectivement comme lire mon journal intime. Je parle de sujets très personnels, comme la mort de mon père, et le vide que son absence laissera toujours dans mon cœur. Je partage aussi toute la reconnaissance que j’ai vis-à-vis de la sagesse de ma grand mère et de sa détermination a toujours me rappeler d’où je viens. A travers mes textes et mes mélodies, je livre un peu de mon âme, de façon très authentique et j’espère que les auditeurs peuvent ressentir cette sincérité. 

Retour Aux Sources est un album résolument métisse ou se mêlent allègrement Rumba, Jazz, Soul, Zouk Salsa etc...pourrais t-on déjà considerer cela comme la marque de fabrique, la signature Syssi Mananga ? 
Oui tout à fait. Retour aux sources est le reflet de qui je suis, de mon metissage. Plusieurs langues, styles musicaux, atmosphères et rythmes cohabitent harmonieusement dans une même chanson, dans un même album. Il est très difficile de me categoriser. C’est du Syssi Mananga : c’est pluriel et unique. 
YGB
Tu es très friande des échanges avec tes pairs, on t'a vu aux côtés de Nzeté Ousama, du collectif pour Jahfogo ou encore Tusimame pour la protection des éléphants. Quel sont les artistes que tu as convié sur ton prochain album ? 
Dans mon prochain album, j’ai convie Rico Amaj, le prince ivoirien du r’n’b. Nous avons déjà enregistré un titre ensemble intitule NIEKESE, et qui devrait sortir d’ici la fin de l’année. J’ai aussi enregistré avec un compositeur Cap Verdien tres talentueux DJ Elvis de VIP Musik au Cap Vert. Le titre s’intitule **MAKELELE et, comme son nom l’indique, fera beaucoup de bruit ! Finalement, j’ai aussi convie la légende de la musique mandingue en Guinée Bissau, le grand Sambala Kanoute, pour un duo inédit. Ce n’est que le début et je ne demande qu’a collaborer avec des artistes de tous horizons ! 
Young Gifted and Black
Pour ton album en préparation, tu as pris une équipe totalement nouvelle. Pourquoi ne pas poursuivre avec les musiciens présent sur Retour aux Sources ?
J’aurais beaucoup aimé continuer la collaboration avec les musiciens de retour aux sources. Malheureusement ces-derniers ont fui après avoir obtenu un visa pour prester a un festival a l’étranger. Je n’ai pas de nouvelles d’eux. J’ai donc du recommencer à zéro et retrouver d’autres musiciens avec qui travailler. Je les ai trouvés en Côte d’Ivoire ! C’est un groupe qui s’appelle la Sound Academy et qui accompagne de grands artistes tels que Meiway, Alpha Blondy, etc. 

J'ai cru comprendre que la direction artistique de l'opus à venir a été confié à David Tayorault, qu'est ce qui a motivé ce choix et que peux t-on attendre de cette collaboration ? 
David Tayorault est une pointure incontestable de la musique africaine. On ne compte plus les tubes dont il est à l’origine. Je fais confiance à son oreille de génie et à ses compétences techniques pour piloter les arrangements des prochains titres de Syssi Mananga. Dans retour aux Sources, les arrangements ont été faits à la suite d’échanges et d’essais avec mes musiciens à Brazzaville au fil d’heures et d’heures de répétition. Pour le deuxième opus, j’ai voulu être guidée par un véritable professionnel qui pouvait comprendre mon style de musique (fusion des genres 100 % acoustique mais enraciné dans l’Afrique) tout en faisant des propositions pour y apporter quelque chose de nouveau. David a déjà fini l’arrangement de mon prochain single « Juste un peu » qui sortira au mois de mai 2015. 
Young Gifted and Black

Styling et accessoires par Ananine
As-tu prévu une tournée Européenne pour les mois prochains si oui, t'arrêteras tu à Paris ? 
Pas de tournée européenne en tant que telle, mais un passage au Festival Waka Waka à Copenhagen la première semaine d’aout 2015. J’adorerais faire un concert à Paris ! 
Young Gifted and Black
 Le dernier mot est à toi, que souhaites-tu dire aux lecteurs ?
Je souhaiterais remercier tous ceux qui me connaissent déjà pour leur soutien à travers leur présence a mes concerts, l’achat d’album ou simplement leur aide dans la promotion de Syssi Mananga et de mon projet pour les orphelins du Congo. Il s’agit du projet Artistes en Herbe qui vise à donner des cours de musique aux enfants vulnérables dans plusieurs refuges de la capitale. Pour ceux qui me découvrent, je les invite à parcourir mon site web www.syssimananga.com mon Twitter, Instagram ou ma page Facebook pour suivre mon actualité et mes projets !

Pour soutenir l'artiste pensez à acheter l'album sur sa page ou sur iTunes

Merci à toi Syssi Mananga, à bientôt pour le deuxième opus...


 Quant à moi je vous dis à tantôt les amours, surtout sortez couvert les YGB
xoxo
*amour
**bruit


CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.